Forum rpg médiéval-fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kamahl [Traqueur - Druide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamahl

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Kamahl [Traqueur - Druide]   Dim 29 Juil - 11:25

Nom : Kamahl, parfois surnommé Le Traqueur.

Sexe : Masculin

Race : Ebendis

Élément : Terre

Âge : 26

Localisation : Terre de l'ouest, Athalla

Statut/Métier : Immigré/Traqueur (Druide)

Description Physique : Presque rien ne peut distinguer Kamahl facilement de n'importe quel autre Ebendis moyen. Assez grand et élancé, il se distingue plus par sa souplesse et son endurance que sa force physique pure. De fait, ses longs doigts fins sont plus faits pour les travaux d'orfèvre ou l'utilisation d'armes légères que pour les travaux de force. Ses longues jambes lui permettent de courir vite et longtemps, même pour quelqu'un de sa race. Ses cheveux raides et couleur d'ébène sont coupés courts, cette coiffure lui évitant tous les désagréments des longues chevelures (risque de s'emmeler dans les ronces, possibilité pour un adversaire de les saisir, risque de perte de visibilité s'ils ne sont pas attachés, mauvaise évacuation de la sueur et de l'eau...). Sa peau légèrement plus claire que la moyenne lui permet à l'occasion de se grimmer facilement pour se faire passer pour un humain. Il porte une tunique intégrale moulante en cuir noir rigide mais assez peu épais faite sur mesure. En effet, celle-ci est renforcé aux endroits stratégiques (au niveau du coeur, de la gorge, du ventre et de l'aine) afin de limiter les dommages causés aux organes vitaux en cas d'affrontement. Cette tunique est complètée par une paire de bottes en toile épaisse d'assez bonne facture, une simple ceinture pouvant porter des armes ou une gourde, un poignet en fer assez lèger porté au bras gauche pour parer partiellement les coups de taille d'épées ou de dagues ; et une cape courte noire elle aussi, dont le système d'attache est ingénieusement conçu de manière à pourvoir être détaché d'un simple geste, ce qui peut parfois se révèler très utile. Cet habit noir complet et tout de même assez lourd ne le gène pas grâce à son endurance et à sa résistance raciale à la chaleur. Il lui donne tout de même un air quelque peu inquiètant, sans pour autant être complètement anormal à la mode des terres centrales.

Description Psychologique : Kamahl est d'un naturel conciliant, préfèrant user de diplomatie plutôt que de provoquer inutilement ses interlocuteurs. Appréciant particulièrement l'usage du commun contrairement à beaucoup de ses semblables, il s'exprime la plupart du temps dans cette langue (sans pour autant avoir oublié sa langue maternelle bien sur !). Il aime se considèrer comme un ebendis de parole, et fait tout pour ne jamais trahir ses promesses quand elles lui tiennent à coeur. Il a cependant tendance à être un peu cupide, et l'attrait d'un bénéfice possible le mène facilement sur la voie de l'illégalité et de l'escroquerie (où il e trouve être assez doué, pour le meilleur et pour le pire...). Ambitieux, il ne crache sur aucun moyen pour s'enrichir ou gagner de la notoriété, et son rève est de sortir de l'anonymat pour devenir reconnu et respecté, retrouvant ainsi son honneur bafoué. Il semble n'avoir plus foi en aucun dieu depuis que le sort s'est acharné sur lui, et choque parfois par ses discours d'athé endurci, mais il ne peut se détacher au fond de lui de l'idée que rien n'est le fruit du hasard et que des entités contrôlent le déroulement de l'Histoire... Il n'a pas vraiment l'habitude de commander mais son charisme inné et sa facilité à s'exprimer en font un meneur assez efficace.

Armes : * Arbalète : il n'en possède plus depuis qu'il a brisé la sienne, mais est doué pour le maniement de cette arme et travaille sur un plan de petite arbalète à trois carreaux indépendants, cherchant un armurier assez compétent pour la monter...
* Couteau de lancer : il en possède cinq. Il en transporte trois à la ceinture dans des étuis en toile épaisse, et les deux autres dissimulés respectivement dans sa botte gauche et un étui habilement dissimulé entre ses omoplates.
* Dague : Il possède également à sa ceinture deux dagues d'assez mauvaise facture qu'il désire changer assez rapidement quand il aura les moyens.


Inventaire : * Sac en bandoullière : ce sac en toile épaisse sombre est très simple mais conçu sur le même modèle que sa cape, avec possibilité de défaire l'attache d'un simple geste en cas de besoin.
* Gourde en fer cabossée : elle contient de l'eau et est transportée dans son sac ou à la ceinture
* Nécessaire à aiguiser et huiler : Kamahl met un point d'honneur à entretenir chaque fois que c'est possible ses armes pour qu'elles soient tranchantes comme un rasoir et qu'elles sortent de leur étui sans un bruit.
* Bourse en cuir : liée directement à sa ceinture, sans l'intermédiaire de cordons pour éviter qu'on puisse les trancher et lui voler.


Histoire : Kamahl est le fils d'un chef de clan respecté du nom d'Azdhar. Alors qu'il était âgé de 19 ans, son père mourut de la morsure d'un serpent venimeux particulièrement mortel laissant la place de chef de clan vacante. Alors que Kamahl aurait dû prendre sa place, un de ses cousins qui le détestait cordialement et désirait ardemment devenir chef lui envoya un assassin pour le tuer et prendre sa place. Heureusement, Kamahl avait anticipé ce genre de fourberie et parvint à s'échapper à temps, fuyant à travers le Grand Désert vers l'est. Après plusieurs jours d'une fuite rapide et marquée par la peur d'être rattrapé par un assassin, il arriva dans une forêt, y construisit un abri et décida d'y passer quelques jours pour faire le point et décider de la conduite à suivre. Mais il prit finalement goût à cette vie simple faite d'observation, de méditation et d'exercice physique. Il retarda chaque jour son départ, la peur d'être poursuivi disparaissant peu à peu au contact apaisant de la nature. Il apprit petit à petit les secrets de la forêt, les effets des plantes qui fortifient ou empoisonnent. Puis il parvint à reconnaitre les chants ou les cris de chaque annimal aussi bien que leurs traces, pouvant ainsi avec passion reconstituer en détail la chasse d'un lièvre par un renard ou la fuite d'un cerf face à un féroce sanglier sauvage. Sa perception du temps changea peu à peu, et il lui sembla que la forêt vivait elle aussi à son propre rhytme, beaucoup plus lent et discontinu. Après ce qu'il lui sembla être quelques semaines, il se découvrit des talents inhabituel. Il lui semblait comprendre les envies et les peurs des animaux, mais aussi ceux des arbres ou même du ciel et de la terre. Il ressentait la colère sourde de la forêt lorsque des voyageurs tuaient des animaux sans discernement, il comprenait la douleur de la terre lorsque la pluie se faisait trop attendre, il s'intégrait facilement à des groupes d'animaux sauvages qui ne le craignaient plus et au contraire semblaient tout faire pour lui être utile. Il était persuadé que la forêt elle-même était bienveillante à son égard, le guidant vers les sources d'eau les plus pures et les baies les plus savoureuses. Son ouïe s'accentua encore ainsi que sa condition physique. Sans qu'il en ait vraiment conscience, il devint un fils de la forêt, se passant sans problême de nourriture si celle-ci le désirait, communiquant avec les arbres et les animaux sans avoir à emettre le moindre son, tuant froidement les voyageurs irrespectueux de la pureté des lieux. Mais un jour, il lui sembla que la forêt le poussait à sortir et à explorer le monde, comme si elle n'avait plus rien à lui offrir. Il protesta quelques temps, car ces quelques semaines passés en osmose avec la nature avaient réveillé en lui quelque chose qu'il ne voulait pas perdre. Mais un jour il trouva sur le sol une tunique en cuir lui allant parfaitement (qui était, il en était persuadé, le cadeau d'adieu de la forêt) ; il finit par ceder, sortit de la forêt et décida de se diriger vers une ville pour y débuter la conquète d'un statut social et de la richesse. Après avoir erré plusieurs jours au hasard, il arriva aux portes de Athalla et y entra pour commencer sa nouvelle vie. Ne possèdant plus rien, il décida de devenir pisteur, utilisant ses relations privilègiées avec la nature et son habileté pour traquer et éliminer des personnes aux ennemis pouvant payer ses services. Le jour de son arrivée, Kamahl avait été frappé par le regard que les habitants de Athalla posaient sur lui. Mais il avait décidé de ne plus y faire attention. Un jour cependant, il put contempler son reflet dans une flaque d'eau après un jour de pluie. Il constata alors avec énormément de surprise à quel point il avait changé en quelques semaines. Saisi d'un doute, il demanda alors à un passant la date du jour. La réponse mi-amusée mi-appeurée que lui donna la jeune humaine le figea de surprise. Il avait passé plus de 6 ans dans la forêt...





oh et pour info j'imagine que personne ne se souvient de moi (je ne sais même plus si j'utilisais le nom de Kamahl ^^) mais pour indication l'initiateur de la grande cité d'Abendale c'est moi ! Je suis heureux de voir qu'elle a attiré de nombreux voyageurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zhae

avatar

Nombre de messages : 222
Age : 31
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Kamahl [Traqueur - Druide]   Dim 29 Juil - 13:24

Je me souviens de toi, disons que les joueurs ne te connaissaient pas sous ce nom... Wink

Ton personnage est accepté, tu peux donc commencer à jouer.

Rebienvenue et Bon Jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terrim2.frbb.net
 
Kamahl [Traqueur - Druide]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Druide, quelle couleurs de peau va avec quelle couleurs ?
» Tenue de druide (solstice) et sacktue de la liberté
» [druide chafouine] Edwen
» Omirlas druide moonky
» Vanyto Druide Feral Félin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Immuables II :: Personnages :: Personnages Validés-
Sauter vers: