Forum rpg médiéval-fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayr E'ashrak

avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 32
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]   Lun 30 Juil - 20:12

Nom : Sayr E'ashrak

Sexe : Féminin

Race : Aqualingriss

Élément : Eau

Âge : 110 ans (22 en âge humain)

Localisation : Aqualista

Statut/Métier : Noble, Exploratrice, Élémentariste

Description Physique : Sayr est une aqualingriss de belle apparence pour sa race. Elle est de taille moyenne et d'une corpulence rappellant celle des femmes humaines. Cette caractéristique la rend un peu moins fluide dans ses mouvements en milieu aquatique que ses congénères, mais en contrepartie plus résistante qu'eux sur la terre ferme. La couleur de sa peau est bleue pâle tachetée de teintes plus foncées, ce qui favorise le camoufflage dans l'océan. Ses yeux sont brun rougêatre comme certaines plantes aquatiques. Ses cheveux sont vert foncé comme les algues marines et elle porte une combinaison de cuir dans les mêmes teintes. Son vêtement moulant est fait de telle sorte à pouvoir sècher rapidement à l'air tout en facilitant ses mouvements sous l'eau. L'essemble est constitué d'une seule pièce dont la seule section mobile reste des longueurs de tissus légés et semi-transparent autour des jambes, donnant l'impression d'un voile dansant lorsqu'elle se déplace en milieu aqueux. Ses doigts comme ses orteils sont reliés par une fine mais solide membrane transparente de telle sorte qu'on ne les voit pas tant que ses apendices ne sont pas écartés, donnant l'impression le reste du temps de mains et pieds humains normaux.

Ses nageoires rétractables sont au nombre de quatres, c'est à dire une de chaque côté dans le bas de sont dos, pouvant s'étirer à la verticale, et une à l'arrière de chaque molet pouvant s'étirer de la même façon au besoin. Les quatres nageoires sont constituées de quelques arêtes très solides et pointues dont elle se sert parfois en combat, lorsque leur usage semble judicieux. Le reste du temps elle s'en sert pour favoriser ses déplacements sous l'eau. Si elle doit s'aventurer sur la terre ferme, elle replie ses nageoires qui se collent alors parfaitement bien sur son corps, se cammoufflant même dans l'irrégularité du vêtement. Si ce n'était de la couleur de ses cheveux et de sa peau peu habituelles sur terre, elle passerait facilement innaperçu dans les foules.

Description Psychologique : Elle est d'une nature un peu plus discrète que ses congénères, ayant eu l'occasion à quelques reprises de croiser des êtres inospitaliers et en gardant quelques mauvais souvenirs. Pourtant elle n'a pas perdu la convivialité propre à sa race et accorde toujours le bénéfice du doute aux créatures d'autres races qu'elle croise dans ses voyages. Ça ne fait pas d'elle une femme naïve cependant, et elle sait prendre le temps de juger à qui elle a affaire avant de lui accorder trop de sa confiance. Elle n'aime pas être trahie mais sais reconnaître la faiblesse des vivants, ce qui l'amène le plus souvent à pardonner les gestes malveillants même si elle ne les approuve pas. Au lieu de juger, elle préfère essayer de comprendre ce qui motive les comportements autodestructeurs des races terrestres. Les créatures du mondes sont décidément bien étranges aux yeux de la belle, sourtout celles aux comportements malsaints, et ceux-ci éveillent également en elle une perturbante fascination qui la pousse à garder les yeux ouverts lorsqu'elle devrait les fermer.

Du point de vue de l'entourage, elle aime la compagnie et la diversité. La famille au sens large (à comprendre les membres d'une même communauté) à une grande importance à ses yeux, qu'importe l'origine ou l'existence du lien de sang. "Veiller sur les autres aqualingriss et toujours agir pour le bien de la communauté sous-marine" c'est ce qu'on lui a inculquer. Ainsi elle perçoit ses voyages loin des siens comme autant d'occasions d'enrichir sa connaissance du monde extérieur en plus de vivre de multiples expériences qu'elle pourra ensuite partager avec les autres habitants d'aqualista. Concernant le lien qui devrait l'unir à la nature, on y voit chez les siens une faiblesse dans le sens où sa curiosité et son besoin de connaître dépassent l'empathie qu'elle devrait avoir envers la planète. Ainsi elle ne se fâchera jamais de la disparition d'un arbre ni de la pêche au filet des humains, et se préoccupe même assez peu de la polution des océans par les métaux rouillés des navires. Ses priorités sont ailleurs, mais qui le lui reprocherait? Ce serait comme maudire une baleine de ne pas aimer le chant! D'ailleur à ce sujet, Sayr possède une très jolie voix mais est peu portée sur la mélodie, préférent les instruments et encore, elle n'en use que très rarement. Elle sait parcontre éblouir par son talent lorsque l'occasion se présente.

Armes : Son arme de prédilection est une dague taillée d'un seul bloc dans l'os d'un rorquale. Sa blancheur rappelle l'ivoir des mammifères terrestres, mais son manche décoré d'algues entremêlées de lannières de cuire rappelle l'océan. Elle se sert parfois de ses nageoires rétractables pour se défendre, combattre, fuir sous l'eau ou intimider ses adversaires.

Inventaire : Un sac de cuir en bandoulière pour rapporter ses découvertes, un petit marteau et un pic à sa ceinture pour graver le bois ou la pierre, une bourse contenant quelques jolis coquillages pour troquer dans sa cité natale.

Histoire :

De 0 à 25 ans : Sayr est née dans une famille considérée comme l'équivalent de la noblesse pour les humains, au coeur même de la cité mère des aqualingriss. Ses premières années de vie entourée par ses parents, ses frères et soeurs ainsi que les autres familles de sang furent plutôt banales. Elle appris tôt à reconnaître les animaux aquatiques et à distinguer les plantes commestibles des toxiques, pour sa propre survit. Elle due attendre son 15ème anniversaire avant de faire ses premiers pas sur la terre ferme. Aussitôt elle fit les yeux ronds, plaçant ses petites mains palmés devant sa bouche ouverte d'émerveillement. Elle n'avait vue qu'une simple plage d'une des nombreuses petites îles d'un des innombrables archipels du domaine terrestre de la nation aqualingriss, et il semblait que déjà son coeur appartenait au sable et aux arbres, aux fleures et aux oiseaux.

"C'est magnifique!" avait-elle articulé alors, sous le sourir bienveillant de ses accompagnateurs dont les visages et les noms même lui échappent aujourd'hui. Ses babillements n'avaient eu de cesse lorsqu'elle revint chez ses parents à aqualista, et ceux-ci en reparlent encore parfois aujourd'hui sur un ton moqueur, de leur fillette amoureuse de la surface.

De 25 à 50 ans : C'est à cette époque que Sayr apperçu pour la première fois des humains sur un grand navire, en revenant de la pêche avec quelques adultes et plusieurs jeunes d'aqualista. Les marins sans écaille harponnaient sans ménagement un groupe de baleines, dont les chants effrayés brisèrent le coeur des jeunes amphibies naifs. Seule Sayr ne parraissait pas souffrir de la douleur des animaux, fascinée par leurs appelles à l'aide et leurs tentatives désespérées pour sauver leurs congénères. Elle comprennait leur langue, et pourtant ne se sentait pas autant liée à eux qu'elle l'aurait due. Le groupe mature se mit bientôt en position pour aider à sauver les mammifères marins. Un des adultes nagea jusqu'à la petite étourdit qui demeurait immobile face au danger et lui attrappa la main pour l'entraîner à l'écart avec le reste des jeunes. Il racontera plus tard qu'il avait hésité, voir trassallit, en voyant le regard fasciné et l'absence de crainte sur le visage de la jeune E'ashrak.

De 50 à 80 ans : Les années qui suivirent cette première rencontre se déroulère entre le calme des études de magie, d'histoire, de chasse et de survit et de tout ce qui fait des aqualingriss des représentants dignes de leur société. Quelques périodes d'aventures improvisées près des rives du grand continent ou dans les fausses profondes en compagnie d'autres adolescents faillirent parfois tourner à la catastrophe, mais personne ne repprocha à Sayr et ses amis d'oser aller de l'avant, les invitant simplement à la plus grande prudence. Il y eu d'autres rencontres avec des humains pendant cette période, quelques semaines à peine avant que l'adolescente ne soit conviée à débuter son épreuve. Sayr n'oubliera jamais cette rencontre où, prise elle-même dans les filets de pêche suite à une fausse manoeuvre, elle fût entraînée à bord de la grande embarcation. Elle ne comprennait rien au langage ni aux expressions du visage des marins qui l'avaient dévisagée une fois libérée en partie, trop terrifiée à l'idée de finir comme les baleines qu'elle avait croisé autrefois. Elle se débattue peu parcontre, réalisant bientôt qu'ils ne cherchaient pas à lui faire de mal. Immobile et légèrement tremblottante, elle les laissa l'extirper de sa prison de cordage. Quand elle eu enfin retrouvé sa liberté, elle s'était relevée sur le pont de bois et avait dévisagé les êtres barbues (pour la plupart) d'un oeil sans peur, divisée entre la curiosité et l'instinc de survit. Les hommes avaient alors hésité, incertain du comportement à adopter face à la créature marine. Un des humains quitta finalement son groupe et approcha de Sayr, lui offrant une dague humaine de métal, pommeau tourné vers elle. Fascinée par l'objet, elle le pris doucement et l'étudia quelques secondes. Elle releva ensuite les yeux vers le pêcheur et lui fit un léger sourir de remerciment avant de se lancer vers l'eau, dans un plongeons sans éclaboussure. Elle rapporta le cadeau offert par l'humain dans sa communauté, racontant son aventure aux enfants attentifs, mi-fascinés mi-effrayée par l'histoire de leur ainée. C'est ce jour-là que Sayr réalisa ce qu'elle voulait vraiment faire de sa vie, explorer le monde pour raconter ses découvertes! Concernant la dague, elle la garda peu de temps car la salinité de la mer grugea la lame jusqu'à la rendre inutilisable. Avant de s'en défaire, elle s'inspira de sa forme pour se fabriquer une copie plus rudimentaire sculptée dans l'os d'un rorqual. Fier de son oeuvre et la trouvant fort utile, elle ne s'en sépare plus depuis.

De 80 à 110 ans : La dague d'os ne l'aida pas lorsqu'elle due passer l'épreuve dédiée aux jeunes femmes près de la barrière de corail. Mais la courte aventure qu'elle avait vécue sur le navire lui avait donné une nouvelle confiance en elle et en sa bonne étoile. Jumelée à sa soudaine illumination concernant l'orientation qu'allait prendre sa vie qu'elle voulait aventureuse plus que tout, elle fonça sans le moindre doute et réussit son épreuve haut la main, domptant un agaçant dauphin pour en faire le plus moqueur des compagnons. Elle due y mettre le temps et l'effort tout de même, mais c'est sous les acclamations de joie qu'elle revint avec le mammifère marin à sa suite. Son premier réflexe fût de l'offrir à la dernière née de ses soeurs dont une malformation lui rendait la nage bien pénible. Ce geste fût accueillit d'abord avec scepticisme puis avec fierté par leur père et mère lorsqu'ils apperçurent le visage illuminé de leur cadette. Concernant Sayr, elle était maintenant une adulte de la communauté à part entière. Et quand il lui fût demandé quel rôle elle souhaiter jouer au sein du clan, elle leur répondit "exploratrice".

"Tu es sure de ton choix?" avait demandé sa mère.

"Oui!" avait aquiessé la jeune femme avec détermination.

"Mais comment te protègeras-tu des dangers?" avait alors rétorqué son père.

"La magie me protègera" avait répondue l'élève douée dans ce domaine.

"Tu reviendras nous voir?" avait demandé un de ses frères.

"Promis" avait répondu Sayr avec tendresse.

"Que Zinos te protège..." avait murmuré sa mère avant de redevenir silencieuse.

Les parents avaient unies leur main, se rapprochant l'un de l'autre pour se soutenir mutuellement devant le départ de leur fille adorée. Touchée par l'émotion sur les visages, Sayr avait souris avec réconfort, leur faisant la promesse de revenir les voirs aussi souvent que possible. Et c'est ainsi que son premier départ eu lieu. Elle occupa ses premières années d'absence à explorer les différentes îles des archipels aqualingriss, en profitant pour s'entraîner à la survie sur le sol terrestre, se privant de plus en plus longtemps de l'océan nourricier. Puis elle était revenue chez les siens, racontant quelques histoires et visitant sa famille avant de repartir vers le grand continent. Elle mis pour la première fois les pieds dans un village humain à l'âge de 100 ans. C'était un petit village montagneux au nord, et une vieille femme à moitier aveugle lui avait alors offert de l'héberger et de lui apprendre ce qu'elle voulait sur le monde des humains. C'est également grâce à cette vieille femme qu'elle développa sa connaissance du langage commun dont elle n'avait appris en mer que quelques mots. Quand la vieille mourrue dans son sommeil la 4ème année, Sayr revint à aqualista. Elle y resta un peu plus longtemps, le temps nécéssaire pour faire son deuil.

Maintenant âgée de 110 ans, Sayr se sent prète à reprendre la route. Et c'est après quelques nouveaux aurevoirs toujours touchants qu'elle se dirigea vers la sortie de la cité à la nage, saluant au passages quelques anciens amis, promettant aux plus jeunes de revenir avec encore plus d'histoires et de mésaventures à raconter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayr E'ashrak

avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 32
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]   Lun 30 Juil - 23:48

Fiche complétée! ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zhae

avatar

Nombre de messages : 222
Age : 31
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]   Mar 31 Juil - 21:48

J'ai déjà l'impression de connaître ton personnage, et pourtant, je ne l'ai jamais rencontré. Magnifique fiche, je dois l'avouer, félicitations, tu connais autant ton personnage que la race que tu personnifies. Wink

Ton personnage est bien évidement accepté, tu peux générer ta fiche de personnage.

Comme tu l'as compris, les Aqualingriss ne sont pas accoutumés à la terre, ils préfèrent le troc. Je ne t'offrirai donc pas de monnaie de départ.

Bon Jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terrim2.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sayr E'ashrak [Exploratrice - Élémentariste]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dora l'exploratrice, dessin animé chaotique?
» Dora l'exploratrice le film ( si, si je vous jure^^)
» Dora L'Exploratrice >...
» les classes de persos a cthulhu.
» Craft panoplie Tot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Immuables II :: Personnages :: Personnages Validés-
Sauter vers: